Bamba, le doux rêveur humaniste

Nous sommes allées ce matin à la rencontre de Sabine devant le baobab en direction de Popenguine, où nous étions attendues par Bamba, le directeur fondateur de l’école internationale.

Nous avons longuement discuté de l’éducation dans le sens large du terme et partagé les expériences des uns et des autres.

Fondée en 2015 et pensée depuis 2007 par Bamba, l’école pousse au milieu de la brousse et les premières classes accueillent 17 enfants du niveau collège, 6ème,5èmeet 4ème. Les enfants étudient aussi bien les langues (arabe, anglais, espagnol), le français, la musique, les arts plastiques, l’environnement et les sciences (maths, svt, astronomie) ; l’accent est particulièrement mis sur l’informatique avec la découverte du codage logo, du montage et démontage d’ordinateurs, et création de programmes.

La philosophie de cette école se résume en une phrase « can do » :  je peux faire. L’école s’appuie sur la pédagogie active, la responsabilité de chacun, l’entraide, le respect et la vie en communauté car le quotidien est partagé entre les élèves et les professeurs. Bamba nous a expliqué combien il a été influencé par David Boilat, fondateur du 1erétablissement secondaire en 1848 à Saint Louis, sa ville natale.

Bamba ouvrira 2 nouvelles classes Cours préparatoire et cours intermédiaire l’année prochaine, puis dans un futur proche aimerait accueillir en internat les enfants demeurants loin.

Pour plus d’autonomie, des panneaux solaires fournissent l’électricité de toute l’école et un verger a été planté de plusieurs centaines d’arbres fruitiers, citrons et pamplemousses, et des légumes.

Bamba édifie son projet brique par brique dans le partage de ses connaissances, de ses valeurs et de sa façon d’être avec toute son équipe. Il se dégage beaucoup de douceur et d’humanité chez lui.

Sabine est en contact avec Bamba pour permettre aux enfants de Djarama de poursuivre leur cursus scolaire dans cet établissement qui correspond à la philosophie et aux valeurs de leur école.

Ce soir, nous sommes invitées par l’équipe de Djarama, pour un dîner d’aurevoir.

 

4 Replies to “Bamba, le doux rêveur humaniste”

  1. J’ai eu l’occasion de visiter l’école et je confirme que la description est exacte.
    Monsieur Bamba Ndiaye mérite le soutien des sénégalais en general et celui de l’etat en particulier. Il pouvait faire comme beaucoup de personne mais il a très tôt compris que l’afrique doit être développer par les africain. Les enfants sont la sociétés donc ils doivent être éduquer et socialiser pour préparer l’avenir de notre continent.
    Yes We can!

  2. C’est magnifique comme projet car je vois la large différence entre le programme de cet école et celles qu’on voit ici je vois dans le programme du civisme on les apprend du métier et surtout l’informatique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *