Au revoir les enfants Djarama

Ce matin, nous arrivons en taxi car nous apportons un goûter surprise pour les enfants.
En arrivant, Armelle installe son atelier de peinture et par deux ou trois, les enfants de CE2/CM1 viennent peindre les étagères.
Ils sont maintenant parfaitement habitués à ce genre d’exercice par petit groupe.
Petit à petit les enfants se confient et nous avouent avoir été battus et brimés dans les écoles : « Le maitre criait tout le temps, nous frappait et on avait peur ». En effet, Patricia Gomis nous dit que certains enfants lors de leur arrivée à Djarama étaient apeurés, repliés sur eux même et craintifs. Durant l’atelier et grâce à cette proximité que l’on a désormais avec eux, ils nous racontent leurs vies, leurs émotions.
La classe des plus petits et Dune sont partis en bus pour une sortie à la volière.
La classe des CP/CE1 est allée observer un cours de danse à L’école des sables qui se trouve un kilomètre à pied environ de l’école. De Djarama on peut entendre les percussions, c’est magique. La musique remplit de ses sons la brousse. Les enfants reviennent enchantés, ils ont pu danser avec un des plus grand maitre de la danse africaine.
Sur le chemin du retour, les garçons ont ramassé une perdrix morte et un crâne de boeuf ou de vache. Ils les ont ramenés comme un trésor.
Jonathan harcèle Nganti pour avoir une loupe pour observer les plumes de l’oiseau. Ici les enfants n’ont aucune appréhension à toucher un oiseau mort, à le prendre dan leurs mains, à l’observer. Ils jouent avec le crâne de vache sans dégout. Cela fait partie de leur vie, ils s’en servent comme masque.
A midi tout le monde se rassemble dans la bibliothèque pour fêter les deux anniversaires du mois de février, ainsi que le début des vacances et pour nous dire au revoir. Nous avions commandé des biscuits chez le boulanger à offrir aux enfants. Ils étaient ravis. Lors des anniversaires tous les enfants reçoivent un ballon de baudruche.
A chaque anniversaire un cadeau est remis à l’enfant. Nganti nous donne le cadeau réalisé par sa classe à ramener pour les enfants du Petit d’Homme. Danièle et Laissa offre à Nganti le fameux petit chevalet de table fait main pour qu’elle puisse mettre un livre en exposition dans sa classe. Aucune d’entre nous n’a pu faire un discours d’au revoir car nous étions toutes très émues. L’heure tourne et il est temps pour les enfants de partir en vacances. Un dernier au revoir et toute l’école replonge dans le calme.
En fin d’après-midi, Mambodge nous accompagne à la fête du village, « les faux lions ». Après avoir acheté nos billets nous rentrons dans une sorte d’arène entourée d’une clôture de bâches faites de sacs de riz récupérés et cousus. Mambodge nous explique le rituel : 4 personnes grimées et habillées comme des lions, parcourent le village à la recherche de jeunes qui n’ont pas de ticket pour participer à la fête.  Nous attendons patiemment assis sur un banc dans l’arène et tout à coup un lion entre tenant captif un garçon qu’il met au centre en faisant mine de le frapper. Les enfants spectateurs assis par terre autour de l’arène hurlent et crient au lion de ne pas le faire. Pour être libérés, les jeunes captifs doivent trouver quelqu’un qui lui achète un billet ou s’il est courageux, doit essayer de s’enfuir sans se faire voir des lions. Ce jeu permet de récolter de l’argent pour le village. A l’extérieur de l’arène les jeunes sans ticket provoquent les lions et tentent de ne pas se faire attraper, tandis que d’autre plus malins sont perchés sur les toits pour renseigner les lions et profiter du spectacle.
Nous terminons notre journée sur un magnifique coucher de soleil qui joue avec les vagues.

2 Replies to “Au revoir les enfants Djarama”

  1. Coucou Dune,
    Nous découvrons ton projet : une magnifique caravane, un beau voyage et surtout beaucoup de cœur dans cette belle histoire que tu créer avec une équipe énorme qui t’a suivie !
    Ce que vous faites ensemble à beaucoup de valeur, une vraie école de la vie et surement une des plus belles leçon que tu apprends et que tu donnes à beaucoup, un immense Bravo !
    Plein de bisous,
    Kate, Alex et Jean-Marc

  2. Bonjour à Dune et ses amies

    Ne soyez pas tristes si les enfants sont en vacances et donc un peu moins présents. En quelques jours vous leur avez énormément donné de gentillesse et d’attention, parfois bien rares. Vous allez pouvoir souffler un peu, dormir un rien plus et profiter des alentours…
    Et la mer…

    Philippe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *