Les apprentis ménuisiers sont d’attaque

6h, du matin, Marina réveille toute la troupe comme chaque matin et nous prenons une fois de plus le bus en direction de l’école. Aujourd’hui est un grand jour, Armelle se lance dans le montage des étagères. Prudente, elle avertit le maitre des CE2/CM1 qu’elle prendra le temps de monter une étagère seule pour être sûre des différentes étapes car il est prévu que la classe participe à ce projet.
Première surprise, et elle est de taille, c’est le cas de le dire !
Aucune planche n’a la même longueur et parfois la même largeur, pourtant elles ont été coupées par les menuisiers la veille. Nous devons donc retailler toutes les planches (une vingtaine) à la même longueur, c’est quand même mieux pour faire des étagères. Armelle et Marina s’y attellent et prennent donc du retard sur le programme prévu. Pendant ce temps Danièle est dans la classe de Nganti et, Dune chez Yassine et Gabriel avec les enfants pour les aider dans le travail autonome. Sylvain passe nous aider pour coller des planches car pour certaines il fallait en joindre deux pour en faire une.
En passant tout le personnel de Djarama nous encourage. Nous rencontrons Patricia Gomis qui revient de voyage. Elle nous remercie chaleureusement pour notre aide, notre dynamisme et notre enthousiasme. C’est une femme rayonnante, débordante d’énergie et pétillante. Elle est sur tous les fronts et porte de nombreux projets aussi bien culturels, éducatifs, sociaux et écologiques.
Après la récréation, les planches sont enfin prêtes et Armelle prend en main l’atelier.
Des groupes de 3 enfants marquent sur les planches, les mesures nécéssaires au montage des étagères. Reprise des notions : hauteur, longueur, largeur, angle droit…par Marina qui profite de chaque occasion pour réviser les cours de Mamadou le professeur.
Pendant ce temps Danièle prépare un chevalet pour faire la surprise à Nganti, avec des chutes de bois, les lanières de caoutchouc coupées dans des pneus, de la colle, des vis… Intrigués quelques enfants de CP/CE1 sont venus la rejoindre et l’ont aidée à la construction. Tous les enfants sont très participants et nous remarquons qu’ils sont habiles, débrouillards et très minutieux. Ils s’appliquent et aiment ce genre d’atelier. Avec Danièle ils ont même utilisé la perceuse.
Yassine, Gabriel et Dune emmène la classe des maternelles à l’extérieur pour un cours de sport. Figurez-vous que leur salle de gym c’est l’immensité de la brousse ! Après un petit footing avec toute la classe, les maitres ont organisé un jeu auquel a participé Dune.
La matinée passant à toute vitesse, nous terminerons “l’atelier étagères” demain.

6 Replies to “Les apprentis ménuisiers sont d’attaque”

  1. Coucou les filles… je vois que c’est palpitant et que l’aventure peut être partout même là où on ne l’attend pas.
    Aujourd’hui un Quizz QCM.
    Pour les planches 3 hypothèses :
    A) c’est l’Afrique…
    B) la dilatation due à la chaleur est différente selon les essences des bois
    C) exercice des menuisiers pour voir si vous suivez.

    Plusieurs réponses sont possibles.

    Bon courage à vous. Et continuez à écrire ça fait voyager

    1. Coucou Sam,
      Effectivement c’était inattendu.
      Nous allons plutôt choisir la réponse A Jean-pierre.
      La réponse B) est fiable aussi mais la dilatation ne peut faire passer une planche de 30 cm de large à un bout à 35 cm de l’autre côté.
      La réponse C) possible aussi mais alors les menuisiers sénégalais sont très farceurs.
      Bisous

  2. Bonjour belles hirondelles, (pour celles qui ont des références…bonjour “Drôles de dames”), petit plaisir quotidien de vous lire et de vous deviner chacune, à travers vos mots et photographies, de rencontrer les enfants, les adultes aves lesquels vous partagez, échangez.
    C’est simple, léger. Ca respire l’évidence.
    Quel beau chemin vous avez entrepris.
    Je vous embrasse toutes et un grand bonjour à toutes celles, ceux qui vous entourent.

    1. Bonsoir Rachel,
      Nos journées sont effectivement remplies de rencontres et de découvertes.
      Les moments avec les enfants comme avec les adultes sont enrichissants et de plus en plus complices.
      L’accueil, la gentillesse des gens inconnus que nous croisons nous surprend. Ici tout le monde se dit bonjour et demande si tout va bien ou demandant souvent “yangi si diam?”, qui signifie “est-ce que tu es en paix?” en Wolof.
      La palette de couleur ici est infinie et nous ne nous en lassons pas.
      On t’embrasse.

      L’équipe des drôles de dames

  3. Bonsoir Mesdames,
    Ah la bricole… Si Dune était partie avec mon cadeau elle aurait pu arranger tout cela….
    Mais vous vous débrouillez sans doute très bien.

    ATTENTION AUX ECHARDES…!
    Bonne continuation

    Philippe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *