Ateliers autonomes, les voilà !

Levées 6h, départ 7h pour prendre le bus de l’école de Djarama à 7h30. Cahin-caha, il arrive à l’heure et nous dépose à mi-chemin. S’en suit 15 minutes de marche dans la brousse. Nous sommes seules face au levé du soleil. Première à gauche après ce magnifique baobab et nous voilà arrivées à bon port. A chacun ses repères !
Cette fois-ci Marina et Dune sont en observation de 8h30 à 10h dans la classe de CP/CE1 chez Nganti. Première activité : une boite mystère dans laquelle est cachée un objet que les enfants doivent trouver en posant des questions. C’est l’occasion pour eux de parfaire le français. Ils finissent pas trouver la réponse : un hippocampe séché que Nganti a trouvé chez elle.
De 9h à 9h30 Nganti propose les ateliers autonomes que tous les maitres doivent instaurer dans leurs classes suite à une formation. Ce sont des jeux de vocabulaire, des suites logiques, des jeux de maths, des fiches de lecture… Les ateliers se passent très bien, les enfants s’installent soit à leur table soit par terre avec un petit tapis. Ils s’intéressent à cette nouvelle manière de travailler et sont motivés. Nganti est contente du résultat. Vient ensuite un travail collectif sur les mot écrits avec le son « on ». Certains enfants ont du mal à se concentrer, d’autres sont assidus mais ils sont tous très joyeux et enjoués.
Pendant ce temps Danièle et Armelle sont en observation dans la classe de Mamadou classe de CE2/CM1. Les enfants écrivent une phrase du jour dans leurs cahiers puis 2 ou 3 enfants peuvent s’exprimer sur leurs week-end. Ils ont ensuite chanté l’hymne national sénégalais qu’ils devaient apprendre au préalable.
9h-10h : auto-dictée pour tout le monde. Pour la correction on échange les cahiers et les enfants les corrigent. Le maître leur distribue des points. Il félicite chaque enfant pour les progrès qu’il a fait.
Les enfants ont la possibilité de choisir et de lire un livre. Le maitre vérifie la compréhension du texte en les interrogeant.
De 10h30 à 12h, Armelle prend la relève pour présenter à la classe son projet de construction d’étagères pour les ateliers autonomes. Deux par deux les enfants prennent les mesures et marquent l’emplacement des étagères sur les murs. Ils sont volontaires et coopératifs. Mamadou est intéressé par le projet et affirme qu’il est nécéssaire que les enfants participent à la construction de celles-ci. Demain, Armelle doit voir sylvain, l’administrateur de l’école pour acheter le bois.
À 10h30 c’est la récréation, le jeu du jour : deux équipes l’une face à l’autre qui se lancent des pneus qu’il faut éviter.
11h, c’est maintenant au tour de Danièle d’observer la classe de Nganti. Reprise des activités autonomes pendant une demi-heure. Chaque enfant a une fiche d’activité pour la semaine sur laquelle Nganti a noté par une croix ce qu’ils doivent faire. Puis reprise d’un travail collectif sur les notions de géométrie, en partant d’un livre de madame bonhomme et monsieur bonhomme qu’ils ont lu : famille des ronds, des carrés, des rectangles et des triangles. Chaque enfant compose des bonhommes avec les formes étudiées. Les dessins seront ensuite réunis pour faire 4 livres.
Marina et Dune qui ont elles aussi changé de classe à 11h, sont maintenant en observation chez les maternelles et CI (classe d’intégration), classe de Gabriel et Yassine. Gabriel est avec les grands pour une leçon de maths sur l’addition : qu’est-ce qui fait 10 ? Il s’aide de pastilles sur lesquelles sont écrits des chiffres et les enfants ont des bâtonnets en bois pour le calcul.
Pendant ce temps, Yassine est avec les plus jeunes sur une natte par terre et leur apprend la notion « loin de, près de ». Elle leur demande de faire des phrases en français en utilisant ces notions. Elle parle assez souvent aux enfants en Wolof car beaucoup ne maitrisent pas encore le français. En fait les enfants ne parlent français qu’à l’école car chez eux c’est le wolof. Elle leur a aussi demandé de dessiner un bonhomme sur lequel il fallait tous les éléments du corps. Les enfants sont vifs, heureux, joyeux, pétillants de malice et chaleureux avec les adultes.
Les petits sont assis sur des minis tabourets ou des bancs. Dans la classe il y a un peu de matériel que les enfants utilisent volontiers en transportant les plateaux et en s’installant pour le faire de manière autonome. Ils les rangent ensuite à leur place sur les étagères. Les maîtres sont prévenants et appliqués pour instruire les enfants, ils sont bienveillants auprès d’eux tout en restant fermes et justes. Dune s’est assise sur la natte au centre de la classe et très vite 4 à 5 enfants se sont pelotonnés contre elle pour qu’elle leur lise une histoire.
La cloche sonne, c’est l’heure de manger. Nous repartons donc à la maison pour un légendaire et succulent mafé. Dune et Armelle passent l’après-midi à jouer sur la plage et retrouvent Danièle et Marina à 17h pour aller chez le tailleur afin de confectionner des habits avec les tissus achetés à Thiès. Marina reçoit alors officiellement son titre de meilleure négociatrice. Avant d’aller nous coucher nous attendons le fameux thé d’Amadou.
Basouba (à demain en wolof) pour de nouvelles aventures.

4 Replies to “Ateliers autonomes, les voilà !”

  1. Dis donc Dune, faut que je te félicite:
    C’est assez rare de voir une jeune fille passer ses vacances à
    l’école…!!
    Bonne continuation
    Philippe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *