Une journée à Thiès (et une soirée à Dakar)

Notre responsable communication n’étant pas disponible hier, toute communication avec le monde extérieur a été suspendue ! Mais n’ayez crainte, elle est revenue et les aventures des « 4 amazones » reprennent aujourd’hui !

Ce fut une nuit courte pour les deux ainées sûrement dû au thé d’Amadou la veille. Une fois toute la troupe levée, nous attendons Nganti et sa soeur Hafidi qui viennent chercher les fournitures scolaires que nous avons ramené. 10h, c’est l’heure de partir pour Thiès. En attendant le taxi, Danièle aperçoit un homme qui avait une rage de dent. Pour calmer sa douleur, nous lui avons donné de la Lamaline et des dolipranes pour le soir et le lendemain matin en lui conseillant de se coucher car La lamaline allait le faire somnoler.
Le taxi réservé pour la journée arrive et nous sommes en route pour quitter le petit village de Toubab Dialaw. Nous roulons sur des routes cahoteuses, pleines de trous et de dos d’âne. A chaque passage le fond raclait la route. Danièle se cramponnait, Dune était toujours aussi calme et Marina et Armelle débutaient une petite sieste.

Nous pénétrons dans le marché en voiture et sommes ébahies par la capacité du chauffeur à se faufiler dans la foule, parmi les ânes, les charrettes, les voitures, les motos, les chèvres et les étals des marchands. Nous sommes étonnées par le calme et la patience des gens qui restent stoïques quoiqu’il se passe.

La voiture se gare et nous continuons notre escapade à pied. La mission du jour : acheter des boîtes et des plateaux en plastiques pour y être le matériel. Chaque personne sur notre chemin nous dit bonjour, ils sont souriant et aimables.

Après de nombreux allers-retours dans le marché, nous revenons finalement à la première boutique visitée pour remplir notre mission du jour. Entre-temps nous avons toutes acheté du tissu pour se faire des habits.

 

Il faut négocier chaque prix mais

Ndeye veille à ce que nous achetions au plus juste prix. Chemin faisant entre chacune de nos courses, Ndeye nous présente à des amis et des membres de sa famille que nous croisons. Tout est tellement joyeux et chaleureux ! Avant de repartir nous avons retrouver un peu du “paysage Français” à Thies : un Auchan !

Nous sommes rentrées épuisées par cette sortie en ville et étions heureuses de retrouver le calme de la maison au bord de mer. Nous recroisons l’homme de ce matin qui va beaucoup mieux, qui a en effet bien dormi et il nous remercie bien chaleureusement.
Dune et Marina profite du temps pour faire une petite virée sur la plage entourées d’un groupe de jeunes jouant au foot.
Armelle AKA notre blogueuse se prépare pour so
rtir. Elle rejoint Nganti qui l’a invitée à voir un spectacle de danse contemporaine africaine à l’institut Français de Dakar. Après une heure de route, elle arrive à Dakar : grand bâtiments, voitures, routes en bitume : l’apanage classique des grandes villes modernes. La tournée des représentations débutera courant mars en commençant par Paris.

Après le show, Armelle rencontre les danseurs, les metteurs en scène et toute l’équipe du spectacle et échange avec eux. Pendant ce temps, à la maison, les filles profitent du magnifique coucher de soleil et aperçoivent la lune en quartier qui se présente comme un sourire dans la nuit.

One Reply to “Une journée à Thiès (et une soirée à Dakar)”

  1. Coucou les Blog-Trotteuses. Vous avez l’air de vous éclater. Content que cette région à laquelle je suis attaché vous enchante. Et heureux (mais fier aussi) de ce que vous faites. Grâce vous soit rendu à la hauteur de ce que vous faites car il n’est pas à la portée de tout le monde d’ecouter, de comprendre, et de faire naître l’espoir. Or pour citer F. Jacob, « c’est l’espoir qui donne un sens à la vie. Et l’espoir repose sur la perspective de pouvoir un jour transformer le monde présent en un monde possible qui paraît meilleur ». Bon séjour à vous et comme disent mes amis argentins « disfruta ».
    Et pour finir, spécial Kiss a ma grande Dune dont je suis si fier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *